Sortez de vos habitudes et de votre train-train quotidien, au moins une fois de temps en temps

SIVOUPLÉ.

Il y a une petite chose que j’ai apprise en me promenant pendant 6 semaines tout partout en Europe: quand on laisse au placard ses habitudes, on se rend compte qu’on peut survivre sans son muesli aux fruits rouge du matin – whaouuuu, merci la vie !!

sortir de ses habitudes confort zone explorer
je sais David, j’ai eu la même réaction que toi au début

Cet article ne parlera pas (uniquement) de miam-miam. Je vais plutôt y faire une ode à l’aventure et à ses bénéfices.

Haaa les habitudes, ces petites choses qui font que votre cerveau est totalement en mode zombie parce qu’il n’a même plus besoin de réfléchir. Se lever à 7h05, prendre son petit déjeuner (le même, toujours), aller au taf en passant par la RN 72 (toujours), faire ses courses le lundi soir et son ménage le dimanche à 10h, etc… Mode pilote automatique enclenché, GO!! Bye bye neurones, on vous réutilisera de nouveau en 2026!

Tous ces petits rituels forment une espèce de cocon safe et connu. Et ça donne une vie confortable et moelleuse comme un petit loukoum à la rose. Du coup, ce cocon, on n’a pas envie de le quitter. Et qu’est-ce qui arrive qu’on on atteint l’âge de 30/40/60 piges? Bin on se rend compte qu’on n’a jamais pris ne serait-ce qu’un micro-risque dans sa vie, et qu’on est incapable de faire face à la moindre situation nouvelle sans verser des litres de sueur (dans le meilleur des cas, je préfère ici préserver les âmes sensibles)!

La flexibilité et l’adaptabilité sont vos amis pour la vie (contrairement au lait, mais ça c’est un tout autre débat!)

Je définirai la flexibilité/l’adaptabilité comme la réponse positive d’un individu face à une situation nouvelle et/ou imprévue. L’individu en question, quelle que soit la circonstance, saura y faire face – et IL LE SAIT. Et c’est presque ça le plus important!

L’adaptabilité = clef de la confiance en soi?

Quand on est intimement convaincu que quoi qu’il puisse arriver, on saura gérer, et bin moi j’appelle ça avoir une confiance en soi en béton armé! Et ça, ça ne tombe pas du ciel.

On a tous ce pote, ou cette vague connaissance, qui a déjà voyagé jusqu’au bout du monde, est allé gratter le cucul des lamas en Équateur, puis a filé à dos de chameau dans le désert. Avez-vous déjà remarqué la nonchalance commune à ce genre d’individus? Plus cool, tu meurs. Pourquoi? Bin quand tu as déjà dû faire tes besoins dans le désert en faisant attention à ce qu’aucun renard des sables ne viennent te croquer le derrière, après tu relativises vachement plus quand l’imprimante affiche « bourrage papier » sur le moniteur. Pour faire simple: il a déjà vu pire 😀

sortir de ses habitudes confort zone explorer faire chose nouvelle experience

Partir de bon matin en se disant « je suis prêt pour cette nouvelle journée parce que je sais que je suis en mesure d’affronter n’importe événement avec succès », c’est quand même vachement plus cool que de partir au boulot en ruminant « oh mon dieu mais qu’est-ce qu’il va encore m’arriver aujourd’hui ». On est d’accord OU BIEN????

Je ne vous demande pas d’avoir une vie à la Indiana Jones. Je ne vous demande pas non plus de sauter en parachute demain. On n’est pas obligé d’avoir une vie palpitante à temps complet, mais juste, de temps en temps, faites quelque chose d’inattendu, de nouveau, de fun. Ca permet d’animer votre flamme intérieure (hooo, c’est bôôô) et de vous reconnecter un peu les neurones parbleu!

Après, ouiiii, je sais, « mais Nadine, moi ça me fait peur l’inconnu », ou « mais Nadine, moi je suis très bien dans mon confort et ma routine, je n’ai pas besoin d’excitation dans ma vie ». J’y viens.

La peur. C’est normal (et sain). La peur de l’inconnu, c’est un combo diabolique. Ce qui est nouveau fait peur car notre cerveau ne sait pas comment appréhender le bidule. Par habitude, éducation, notre petite caboche a assimilé « situation nouvelle » à « danger ». L’instinct de survie comme dirait l’autre. Mais c’est comme ça qu’on apprend mes petits choux: plus on tacle de choses nouvelles, moins on aura peur. M’voyez? Laissez-moi paraphraser: plus on appréhende d’éléments nouveaux dans notre vie, plus on gagne des points d’expérience.

« Nan mais de quoi je me mêle, j’aime bien mes habitudes moi, et j’ai pas l’intention de changer quoi que ce soit ». Normal, les habitudes vous donnent l’impression que vous maîtrisez votre vie de A à Z… mais une vie limitée à votre domaine du connu. Et, si j’en crois votre première affirmation, votre domaine du connu doit être riquiqui, me trompe-je ;)?

Tenez, disons que vous avez l’habitude d’acheter votre croissant dans votre boulangerie « chez Josiane », au coin de la rue là. Pour vous, c’est le meilleur croissant de la ville, ya pas à tortiller. Mais en même temps, en avez-vous déjà goûté d’autres? Et si je disais que la boulangerie « chez Lucien », située dans une rue adjacente, faisait des croissants pur beurre breton brasser par des véritables périgourdines (cette phrase n’a aucun sens, je sais, laissez-moi) qui sont à se damner? Soit, vous êtes déjà très bienheureux avec votre viennoiserie, mais vous allez peut-être passer à côté de quelque chose.

Rien de mal à cela, évidemment, si cela vous convient et que vous êtes heureux comme ça. Maismaismais, j’ai envie d’ajouter une chose: tant qu’on n’a pas essayé d’aller voir ce qu’il se passe plus loin que le bout de son petit nez, on ne peut pas vraiment savoir tout ce que la vie a à nous offrir – c’est comme avec ce p*** de Schrödigen’s cat!

Alors les gens, s’il vous plaît, faites des choses nouvelles,

faites des choses amusantes,

juste, faites des trucs.

Que votre peur de l’inconnu ne soit pas un frein mais un moteur pour vous donner envie de vous dépasser. Appréhender la vie et chacun de ses petits recoins avec bienveillance et ouverture d’esprit.

Demain, allons tous « chez Lucien »  ❤

sortir de ses habitudes confort zone explorer allemagne petit dejeuner brunch.JPG
mon muesli aux fruits rouge VS un brunch à l’allemande (moi + l’Allemagne + la bouffe = ❤ ❤ ❤ )

 

Publicités

17 réflexions sur “Sortez de vos habitudes et de votre train-train quotidien, au moins une fois de temps en temps

  1. fjva 28 juillet 2017 / 20 08 37 07377

    Je valide ô combien ce que tu dis! Pourtant je suis d’un naturel planplan, hein, y’a pas plus flippette que moi XD
    Mais effectivement, justement, les voyages ont bien contribué à me donner une confiance en moi qui me faisait dramatiquement défaut. Enfin, non : pour paraphraser Daria, ce n’est pas en moi que je n’ai pas confiance, c’est en les autres 😛

    Mais pour ce qui dépend de moi, c’est clair que j’ai appris un peu à lâcher prise. Et l’adaptabilité, je l’ai aussi bien bossée au boulot… par force!

    J'aime

    • fjva 28 juillet 2017 / 20 08 39 07397

      Je ferai quand même un bémol : il faut se trouver SA motivation pour sortir de sa zone de confort! Parce que si c’est pas dans sa nature de le faire, et qu’on se force sans avoir de « carotte » pour le faire, on va juste se causer de l’inconfort pour rien, et ça ne donnera pas envie de recommencer!

      Aimé par 1 personne

      • nadinegoeslive 29 juillet 2017 / 9 09 51 07517

        On se rejoint décidément sur le « les voyages c’est la vie » ^^

        Après, j’ai un drôle de rapport à l’inconfort: j’aime ça! Ca me booste et me force à me surpasser/dépatouiller avec moi-même. Et en général mes meilleurs anecdotes ont toujours comme point de départ une situation où je n’étais pas à l’aise (je sais, j’dois avoir des synapses de travers). Hmmm, c’est peut-être ça ma carotte…le sado-masochisme oO ?

        Aimé par 1 personne

      • fjva 29 juillet 2017 / 10 10 04 07047

        Ah bon? Ah moi non, les inconforts physiques ça me ruine complètement une expérience. Il y a plein de concerts dont je me souviens surtout que j’avais mal aux pieds, trop chaud etc, et assez peu de ce qui se passait sur scène… Et si je suis en vacances et que je dors mal parce qu’il fait trop chaud / trop froid / y a du bruit / lit inconfortable, je ne peux pas en profiter parce que je suis fatiguée et ça me rend irritable (ce qui, vue ma base ronchon, n’est pas peu dire XD ).
        Cela dit, ta tendance me semble être au moins aussi répandue que la mienne, si j’en juge au nombre de gens qui adorent faire des treks dans le désert et dormir sur une natte qui pue le chameau au bivouac XD

        Aimé par 1 personne

      • nadinegoeslive 29 juillet 2017 / 11 11 04 07047

        J’ai prévenu, j’étais bizarre ><. C'est aussi une question "d'entrainement" peut-être (ou de seuil de tolérance). Tiens, ya encore quelques années je ne dormais bien que dans MON lit, et maintenant je peux dormir littéralement n'importe où (et je fais des bons gros dodos qui reposent hein^^).
        Il faut de tout moi je dis ❤ (oui, je suis une hippie qui prône la tolérance et l'amûr sur Terre)

        Aimé par 1 personne

  2. Valentine 26 juillet 2017 / 9 09 54 07547

    Voici le type d’article qui me parle complètement !

    J'aime

  3. Sana 25 juillet 2017 / 19 07 32 07327

    Sortir de cette satanée zone de confort…c’est tellement chouette!

    J'aime

  4. Annawenn 18 juillet 2017 / 15 03 43 07437

    😂😂😂😂 tu aurais toujours peur avec moi. Le jour de l’an, il faisait beau, je mets trois fringues et de la bouffe dans mon sac, je choppe le chien, la tente et zou!!!!!
    La première nuit, petit feu de camp bivouac sur terrain plat, parfait. ….. Jour 3, le soleil s’est planqué, impossible de trouver un coin à peu près plat pour le bivouac, trop d’arbres pour faire un feu, bof, pas grave hein. J’ai fait du toboggan dans mon duvet toute la nuit et comme j’avais froid, j’ai fini ma nuit dans ma doudoune sous une couverture de survie. Je me suis réveillée dans le monde de Narnia. Tout était gelée et la température tombée à -12 degrés 😂😂😂. J’avais encore au moins 20km de montagne pour rentrer chez moi.
    Ce n’est pas le pire, mais c’est franchement le souvenir qui me fait beaucoup rigoler.
    Je ne peux pas dire ce que je ferai dans une heure. It’s my life.
    À bientôt

    J'aime

    • nadinegoeslive 18 juillet 2017 / 15 03 58 07587

      Ah oui donc toi t’es carrément du genre à partir à l’aventure et à te battre à mains nues avé des ours polaires 😂!!
      J’applaudis, et je suis contente que ça te fasse un excellent souvenir ❤

      J'aime

      • Annawenn 18 juillet 2017 / 16 04 27 07277

        Y avait pas d’ours polaire 😂 ça m’aurait tenu chaud.
        Mouais, j’ai repris des études d’éthologie équine. En août dernier, j’ai pris en moins de cinq minutes la décision d’adopter deux poulains pour leur éviter l’abattoir. Je ne savais même pas où j’allais les mettre lol. Des chevaux à l’état sauvage, sans papier, la totale 😁 et avec un niveau équestre nul (mais vraiment nul). D’où l’idée du DU d’éthologie équine qui se fait à la Fac de Rennes 1 alors que j’habite en Ardèche (800km). Me v’la donc au centre équestre….. annonçant joyeusement que pour valider mon DU, il me faut un Galop 4 😂😂😂😂.
        J’ai bon espoir, en à peine six mois, je suis galop 3 en étant partie de zéro.
        Il y a 15j, j’ai fait un vol planétaire en sautant un obstacle et j’ai pris un coup de sabot qui m’a projetée à deux metres avec une bonne migraine.
        Résultat, une petite fracture de la mâchoire et un œdème sur les lombaires.
        Ça ne m’a pas fait peur. Le médecin m’a dit que la peur protège mais moi, je reprends mes cours demain 😀.
        J’ai 49ans alors il paraît que je devrais être raisonnable 😅😀😂. Mais si « raisonnable » veut dire faire des pâtisseries pour mes petits enfants et tricoter des pulls pour l’hiver c’est juste chiant.
        En plus je n’ai pas encore de petits enfants 😂.

        J'aime

      • nadinegoeslive 18 juillet 2017 / 16 04 33 07337

        T’es vraiment partie de zéro pour les Galops? Pétard, chapeau!!
        Et pis bon, 49 ans, c’est encore jeune je trouve, alors hop, roulez jeunesse !!!

        J'aime

      • Annawenn 18 juillet 2017 / 16 04 42 07427

        Bah, je tombais systématiquement d’un cheval au galop 😂😂😂. Ma coach appelait ça le niveau 0/0. Si je n’ai pas vraiment d’habitude, je suis quelqu’un de très déterminé.
        Tu as raison en écrivant que les habitudes lobotomisent. J’en ai établi quelques unes pour me simplifier la vie 😋 quand même

        Aimé par 1 personne

  5. laptitesteff 18 juillet 2017 / 10 10 56 07567

    Sur le papier je suis d’accord, dans les faits, malheureusement, y’a pas besoin d’aventures exaltantes pour en arriver à « j’ai déjà vu pire » et « quoi qu’il arrive on s’en sortira »… pour certains d’entre nous, la vie telle qu’elle se déroule suffit à arriver à ce genre de conclusion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s