Nadine, la genèse (part III)

La crise existentielle – parce que ça n’arrive pas qu’aux autres

Avant, je pensais qu’une crise existentielle était réservée aux hommes de 40 ans qui ont une soudaine envie de s’acheter une moto. Cliché.

J’étais très loin de m’imaginer que ça allait me tomber sur le coin de la gueule avant 30 ans. Lire la suite

Publicités

Nadine, la genèse (part II)

Continuons les présentations, voulez-vous ?

Nadine, raconte-nous ta life

J’aime à penser qu’une des racines de cette cricrise existencielle est de ne pas avoir eu de vocation.

Je suis tout ce qu’il y a de plus ‘normal’. Pur produit de la génération des années 1980, j’ai grandi en m’entendant dire « il faut bien travailler à l’école et avoir des diplômes pour avoir un bon boulot et réussir sa vie ». Bullshit number 1.

Wesh. A la maternelle, je voulais être cosmonaute (ou astronaute, j’ai jamais bien pigé la différence). Au collège je voulais être vétérinaire car j’aimais les animaux (oui, bon). Astronaute, vétérinaire, avocat, docteur, mes petits camarades et moi, ignares que nous étions – en même temps, on avait 14 ans, on ne connaissait rien de la vie, on n’avait pour la plupart jamais mis les pieds hors de de notre région – ne savions pas trop l’éventail de métiers qui s’offrait à nous.

J’ai jamais saisi comment on pouvait demander à un gamin de 3ème de savoir ce qu’il voulait faire comme métier. Je veux dire, j’ai 30 berges passées, je ne sais toujours pas qui je suis, ce que je veux faire dans la vie, ni comment j’ai atterri là ! Bref, il y aurait 2-3 choses à revoir dans l’éducation nationale. Mais là n’est pas le propos. Lire la suite

Nadine, la genèse

Qui es-tu Nadine ?

Haaaa, Nadine est mon pseudo, hérité de mes amies pour mon côté duchesse prout-prout sous-jacent (alors que je peux passer un dimanche entier en pyjamas sans me brosser les dents, mais passons).

C’est resté, et comme ya pas grand monde qui est au courant, mon identité secrète est sauve, haHAAA !

Ouais, quand je demandais « qui es-tu Nadine », je voulais surtout avoir plus d’info sur ton ASV (Age Sexe Ville pour les jeunes qui n’ont pas connu MSN)

Nadine a 31 ans, habite (pour l’instant) un minuscule pays ouske des grandes entreprises du CAC 40 ont leur siège social européen – pour sa douceur de vivre sans doute. Ce petit pays donc, fort sympathique au demeurant, est le seul endroit qui a été assez motivé pour me proposer un job une fois que j’ai eu mon diplôme en poche.

Nadine déteste la question « et qu’est-ce que tu fais dans la vie ?» car Nadine refuse de se laisser définir par son travail. D’ailleurs, ça tombe bien, car un travail elle n’en a pas *plot-twist*

Du moins, elle n’en a plus! Après une grosse crise existentielle qui a débuté il y a presque 2 ans, Nadine a décidé de démissionner de son poste de fonctionnaire au 1er Janvier 2016 pour prendre une sorte d’année sabbatique (y en a qui ont tourné de l’oeil dans le fond, non? Désolée).

Mais ne t’inquiète pas, je vais te radoter tout ça ici 🙂

(Ps: et, au passage, je trouvais ça über cool de publier quelque chose un 29 Février, huhu).